Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contactez nous

Vous pouvez  proposer directement un texte par mail,

 cliquez ici ->  arcea.gre@free.fr, en objet mettre: BAR .

 

Site de l'ARCEA nationalewww.arcea-national.org

 

Rechercher Dans Le Bar

Comment consommer

 

Allez sur la ou les rubriques de votre choix,  posez une question , apportez une réponse à des collègues, participez au débat par un commentaire... Afin d'éviter les intrusions externes et malveillantes ou saugrenues, chaque intervention (signée de votre nom ou d'un pseudo) sera validée.
 par le bureau avant d'apparaître sur le blog.

Remarques importantes:

 

  1- les articles peuvent être lus:
          - en ouvrant le blog, dans le menu déroulant situé à droite
          - dans chacune des rubriques, la recherche est plus aisée
   2- Les articles sont classés dans l'ordre chronologique, le plus récent en haut
   3- Ajouter un commentaire à un article: un clic sur "commentaire" ( en petites lettres) ouvre une fenêtre. On demande votre nom (ou un pseudo), votre e-mail, et de recopier3 signes (chiffres ou lettres) parfois difficiles à reconnaître (!). En cas d'échec, patience et recommencez, de nouveaux signes apparaîtront.
    


 

Dernière mise à jour :

Le 3 décembre 2011

Liens À Visiter !

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 21:31

L'avenir énergétique décidé sur un coin de table !  

 

Communiqué "Sauvons Le Climat "

18 - 11- 2011

 

« Sauvons le Climat » a observé avec stupeur et consternation la comédie entre EELG et le PS à propos du programme nucléaire, et donc, l’un conditionnant l’autre, du programme énergétique que les deux partenaires entendent mettre en œuvre en cas de victoire de François Hollande en 2012.

L’arrêt de la filière de retraitement, implicitement programmé, est très grave, au moins autant que l’arrêt du chantier EPR de Flamanville.

Pour « Sauvons le Climat » ce qui se passe révèle, de la part des négociateurs socialistes, un niveau d’incompétence proprement inimaginable.

La « modeste demande » (une petite phrase dans le projet d’accord) des Verts prouve à la fois qu’ils savent exactement comment saborder l’ensemble de la filière nucléaire et… que les négociateurs socialistes sont d’une naïveté insondable.

En démantelant la filière de retraitement :

- On s'interdit de transformer le plutonium en combustible et on multiplie par 10 le volume des déchets ultimes.

- On enterre toute chance que la France participe au développement du nucléaire durable, la surgénération, au moment où Russes, Indiens et Chinois reprennent le flambeau que la France (sous le gouvernement socialiste de Lionel Jospin), a partiellement abandonné avec l’arrêt de Super Phenix

- On s’interdit d’affirmer qu’on ne veut pas sortir du nucléaire, mais s’interdire de mettre au point le « nucléaire durable », c’est décider de sortir à court terme du nucléaire. Cela les Verts le savent parfaitement. C’est la suite logique de leur victoire contre Super Phenix.

Décider l’arrêt de 24 réacteurs nucléaires sur un coin de table, (ce qui revient à refuser la prolongation de leur durée de vie à 40 ans), sans avoir fait une étude sérieuse des conséquences d’une telle décision sur la facture et l’indépendance énergétiques nationales, les émissions de gaz à effet de serre, le prix de l’électricité et l’emploi, sans parler de la compétitivité de nos entreprises : c'est inconcevable.

« Sauvons le Climat » estime, par ailleurs, qu’il est parfaitement irresponsable de prendre des décisions aussi lourdes sans consulter des gens compétents, d’autant qu’il n’en manque pas au sein du PS. En validant l’accord que lui proposent les Verts, monsieur Hollande prend le risque de laisser penser qu’il est entouré d'incompétents ou qu’il est doté d’un cynisme d'acier.... On ne joue pas à la roulette avec l’une des premières industries nationales. Il est inacceptable d’échanger des usines et des travailleurs contre des sièges de députés !

Au nom de la sauvegarde du climat, au nom de l’équité sociale qui implique de maintenir le prix de l’énergie à un niveau raisonnable, et au nom des nombreux scientifiques et travailleurs de toutes sensibilités (dont jusqu’à présent un grand nombre d’électeurs de gauche) qui le soutiennent, « Sauvons le Climat » demande aux socialistes de garder raison.

Nous le demandons avec d’autant plus de fermeté qu’il ne nous parait électoralement pas nécessaire de quémander l’appui d’un parti présentant lui-même une candidate au premier tour, et qu’on peut s’étonner de voir le PS discuter exclusivement avec EELV et « oublier » le « Front de Gauche » de Jean Luc Mélenchon et le MRC de Jean Pierre Chevènement.

Constatons, une fois de plus que, dans cette affaire, les Verts préfèrent sacrifier à leur idéologie antinucléaire et de décroissance les véritables enjeux environnementaux : ils sont contre le nucléaire, contre la grande hydraulique, contre la capture-stockage du CO2, contre les lignes électriques, contre toutes les techniques qui seraient efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique. Ce sont les meilleurs alliés des grands groupes de production de charbon, de gaz ou de pétrole et ils partageront donc avec eux la responsabilité de l’évolution catastrophique que l’AIE vient de dénoncer. Ils ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas été prévenus et n’auront pas d’excuses pour justifier leur attitude irresponsable devant les générations qui viennent.

Peut-on espérer que le PS se reprenne et écoute la voix d’un Michel Rocard qui connaît parfaitement les enjeux climatiques et environnementaux de toute politique énergétique ?

 

Partager cet article

Repost 0
ARCEA Grenoble - dans Energies
commenter cet article

commentaires